Bienvenue

Une très cordiale bienvenue sur notre site. Depuis plus de 20 ans, 'Vivre Autrement' a offert à des milliers de participants des pistes et des outils de développement personnel et spirituel qui permettent à chacun de poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer. Chacun-e peut découvrir un “mieux vivre” pour soi-même, à plus de 2000 mètres, au chalet Le silence qui chante dans un hameau alpestre niché paisiblement au flanc d’une montagne, dans un cadre alpin serein et majestueux, et lors de stages de week-end à Lausanne.

Depuis 1992, les ateliers ‘Vivre Autrement’ offrent un espace de développement personnel, d’épanouissement et de liberté dans un respect complet du cheminement individuel de ses participant-e-s.

"L'homme qui plantait des arbres..." en Assam

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Nombre de lecteurs de ce Positif connaissent certainement le beau conte de Jean Giono, « L’homme qui plantait des arbres » qui raconte le récit de ce berger qui pendant des dizaines d’années planta  des glands qui devinrent une véritable forêt.

Or, cette histoire s’est vraiment passée, mais en Inde où il y a plus de 30 ans un jeune adolescent du nom de Jadev « Molai » Payeng commença à planter des graines le long d’un  promontoire sablonneux. C’était 1979 et des inondations avaient amené un grand nombre de serpents sur le promontoire qui étaient tous décédés. Payeng - qui à l’époque avait seulement 16 ans – pleura sur ces serpents qui étaient morts parce que trop exposés au soleil. Il alerta le Département des forêts de la région qui déclara péremptoirement que rien n’y pousserait. Nonobstant cet avis si négatif, Payeng suivit son cœur et aujourd’hui ce promontoire  est couvert d’une forêt de 1'360 acres (550 hectares) qui est la demeure d’innombrables formes de vie - des daims, des singes, des rhinocéros, des éléphants et même des tigres, sans parler d’innombrables oiseaux. Cette grande forêt fut entièrement plantée par Payeng qui a maintenant 47 ans et vit dans sa forêt, à laquelle il a décidé de consacrer toute sa vie. Acceptant  une vie solitaire, il commença à vivre dans la forêt dès son jeune âge. Il a  maintenant une femme et trois enfants et vit modestement de la vente de lait de vache et de buffle. Il s’agit peut-être de la plus grande forêt située dans le cours d’un fleuve. A un moment, les habitants voulaient abattre les arbres mais Payeng les mit au défi de le tuer lui d’abord. (Source : peersweboflove.org)

 

Suisse et matières premières

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

ladbLa spiritualité et le développement personnel, c’est bien beau, mais si cela conduit à se désintéresser des affaires du monde, il y a comme un petit nœud, comme on dit familièrement.

Dans la presque totalité de ce que nous utilisons, il entre des matières premières. Certaines d’entre elles comme divers métaux entrant dans la fabrication des téléphones et ordinateurs portables sont exploités dans des conditions terribles, notamment en Afrique centrale. Et nous utilisons tous des portables et des ordinateurs. Or la Suisse est la principale place mondiale du négoce, elle a donc une grosse responsabilité morale pour ce qui se passe dans ce domaine … dont elle semble se contreficher (excusez le terme) royalement. Les ONG et les médias dénoncent régulièrement des cas de firmes suisses impliquées dans ce trafic. Des pays comme le Nigéria, l’Angola, le Cameroun, le Kenya et bien d’autres encore ont des élites qui depuis des dizaines d’années aspirent à elles toutes les richesses alors que les populations restent d’une pauvreté désespérante.

Un sofa bien rembourré

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Reese Welkhoven, Cally Guasti et Lara Russo partageaient le même appartement comme étudiants à New Paltz (N.Y. USA). Ils achetèrent à l’Armée du Salut un vieux sofa pour $20. A force de s’asseoir dessus, ils remarquèrent des creux et des bosses dans le sofa qui piquèrent leur curiosité. Ils soulevèrent un morceau de tissu et découvrirent une enveloppe bourrée de dollars ! Ils continuèrent leur investigation et découvrirent enveloppe après enveloppe de cette manne imprévue. Déjà chacun échafaudait des plans pour l’utilisation de cette manne providentielle quand ils découvrirent une enveloppe avec un nom et un numéro de téléphone. Ils téléphonèrent à la famille qui avait donné le canapé à l’Armée du Salut et découvrirent qu’il s’agissait d’une veuve dont le mari avait, à son insu, bourré le sofa de … $40'000 au cas où il s’en irait avant elle. La femme enchantée récupéra son magot en disant, « C’est mon mari décédé qui s’occupe de moi et ceci devait se produire. »

Les jeunes étudiants reçurent un bonus de $1000.

Que se passe-t-il sur la planète?

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

Depuis 22 ans que je donne des stages de développement personnel, une chose parmi d’autres me frappe de plus en plus: c’est à quel point le temps que les participants des stages mettent pour se sentir vraiment à l’aise les un-e-s avec les autres diminue. Cela est encore plus visible dans les stages que je donne au « Silence qui chante » à 2100m. dans le Valais en été. Cet été, dans deux stages de suite, en 24 heures, nous avons développé des liens exceptionnels d’amour inconditionnel et d’acceptation mutuelle sans aucun jugement.

Cela participe à l’accélération de l’élévation du niveau de conscience à l’échelle de la planète, dû en grande partie à cet outil fabuleux qu’est internet. C’est réconfortant, vu les échéances immenses qui confrontent notre race, notamment au niveau écologique, économique et bancaire et dont j’ai déjà parlé dans cette rubrique. Nous sommes tous reliés, à l’échelle planétaire, au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer. Il n’y a plus de paradis privés. Nous sommes embarqués, pour le meilleur et le pire,  dans cette immense aventure qui s’appelle la destinée humaine. 

Que vous êtes bénis !

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Marianne Williamson est un des auteurs les plus connus dans le domaine spiritualité-développement personnel outre-Atlantique. C’est notamment elle qui a fait connaître à des millions le fameux livre Un Cours en Miracles qui a suscité un mouvement et des groupes d’étude dans le monde entier. Nous partageons les lignes suivantes d’elle en espérant que cela vous inspirera au moment de reprendre le travail.

« Rien dans vos circonstances matérielles n’a le pouvoir d’arrêter le mécanisme de l’intention cosmique de vous bénir. Et vous êtes bénis « éternellement , ce qui signifie moment après moment. A chaque instant, quoiqu’il se soit produit dans le passé, l’univers a arrangé et continue à arranger pour vous d’infinies possibilités de prospérer.

Cela pourrait bien offenser votre sens du « réalisme » de croire ceci. Ce n’est quand même pas possible que les circonstances soient si bonnes. Et pourtant, elles le sont. L’univers est programmé pour manifester, à travers vous, les plus hautes possibilités pour votre créativité et votre joie. Et cela ne changera jamais. Dieu a la ferme intention de vous délivrer de toute forme d’asservissement pour la liberté de l’amour inconditionnel. »

La communication entre espèces

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

15aoutblogUn nombre élevé de vidéos souvent exceptionnelles circule sur le net. J’en ai reçu une récemment qui m’a vraiment bouleversé, celle d’Anna Breitenbach, une Sudafricaine qui a une capacité de communiquer avec les fauves les plus dangereux. Dans le lien ci-dessous, on la voit communiquer avec une panthère noire qui s’appelait Diabolo.

Ce dernier avait été gravement abusé dans le zoo où il vivait auparavant et était devenu un tueur dangereux, bien que vivant dans une réserve pour grands félins abusés où ces derniers trouvaient une nouvelle vie grâce au propriétaire sudafricain de cette réserve et sa femme, Jöch et Karen Olsen. Diabolo ne sortait jamais de sa cage et avait déjà grièvement blessé Jöch. Il grognait sauvagement dès que n’importe qui passait près de lui.

Quand les pensées collectives guérissent

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

placeboLe dernier livre du Dr. Joe Dispenza, Vous êtes le placebo (et dont je suis sûr qu’il sera rapidement traduit en français – gardez l’œil ouvert, tellement ce livre est important pour la gestion de votre santé) mentionne une recherche menée à Harvard sur des hommes de plus de 70 et 80 ans en 1981 déjà. Ils avaient été regroupés dans un monastère pour une retraite de 5 jours dans le New Hampshire. Leur seule tâche consistait à vivre chaque instant comme s’ils avaient 22 ans de moins. Arrivés sur les lieux de l’expérimentation, ils découvrirent des journaux datant de 22 ans plus tôt, des émissions de télévision populaires à l’époque. On leur demandait de discuter des événements politiques importants de l’époque : la soudaine montée au pouvoir de Fidel Castro, la tension subite entre l’URSS de Nikita Kroushchev et les USA d’Eisenhower,
etc. Ceci continua pendant les cinq jours de l’expérience. Puis les chercheurs ont fait sur les participants les mêmes mesures qu’ils avaient faites au début de l’expérience. Ils découvrirent non sans étonnement que les participants avaient grandi et pris du poids, leurs posture s’était redressée, leurs articulations s’étaient assouplies, leur ouïe, vision, étreinte manuelle, leur mémoire et leur activité mentale s’étaient toutes améliorées. Et même, au bout de cinq jours, plusieurs d’entre eux avaient abandonné leurs cannes pour une forme de football (« touch football »).
Une fois qu’on leur avait rappelé leur « soi » plus jeune, leurs corps ont très littéralement rajeuni – et cela en moins d’une semaine.
A bon entendeur, salut !

L’ONG « Voix Libres » de Genève

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

Active en Bolivie, elle célèbre cette année ses 20 ans. C’est sans doute l’ONG la plus remarquable qu’il m’ait été donné de rencontrer en 50 ans d’activité professionnelle et des voyages dans plus de 40 pays des cinq continents. Le charisme exceptionnel de sa fondatrice, Marianne Sébastien, y est certainement pour beaucoup. Un million de Boliviens ont été bénéficiaires de ses activités. En Bolivie, tous les cadres dirigeants et 70% des cadres de l’ONG en général sont des femmes,– et cela dans un des pays où l’esprit macho est encore triomphant. Avant tout, tous les cadres de l’ONG en Bolivie proviennent des couches les plus exploitées de la société – certains sont nés et on grandi dans la rue ou les ordures.

Voix Libres a sorti plus de 5000 enfants de 5 à 12 ans de ce que sont peut-être les pires mines de la planète à plus de 4000m. à Potosi en donnant aux parents une petite bourse qui représente ce que leur enfant gagnait dans la mine, en plus de payer pour l’écolage de l’enfant. L’ONG a aussi démarré le premier programme de microcrédit au monde dans les prisons, avec des résultats tout simplement remarquables. Son travail contre la violence intrafamiliale est légendaire, dans une pays où 70% des femmes et 83% des enfants sont victimes de mauvais traitements et de violences – trop souvent d’une brutalité inouïe.

Retraite Vipassana à Bréona

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

Du lundi 18 août à 14h. au dimanche 24 à 14h aura lieu au « Silence qui chante » aux Mayens de Bréona (Valais, par La Forclaz dans le Val d’Hérens) un stage animé par Marc Niehaus sur la méditation Vipassana, la méditation originale du Bouddha.

Dans ce cadre alpin magique que connaissent tous ceux qui on déjà fait un stage d’été à Bréona, Marc, ex-moine bouddhiste Theravada de la tradition des Moines de la Forêt (il a été pendant deux ans et demi moine dans un monastère bouddhiste en Thaïlande), prodiguera enseignements et accompagnement.

Pays-Bas: pas assez de prisonniers!

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

cageouverteLes Pays-Bas font face à une crise sans précédent : pour la première fois dans l’histoire du pays, il y a plus de gardiens de prison et autre personnel pénitencier que de détenus. En 2008, il y avait plus de 15'000 détenus dans un pays de 17 million d’habitants. En mars 2014, il y en avait 9'710 (comparé à 9.914 gardiens), soit un détenu pour 1750 habitants – et encore ce chiffre inclue-t-il 650 criminels belges « en pension » aux Pays-Bas. Cela fait 10 fois moins que le taux d’incarcération des Etats-Unis, de très loin le plus élevé du monde : à eux seuls, les Etats-Unis, 5% de la population mondiale, représentent 25% de la population carcérale de la planète. C’est vrai que dans ce pays certains Etats garantissent par contrat aux prisons privées (un commerce fort lucratif) un certain taux de remplissage !
(En été les POSITIF apparaîtront les 15 juillet et 15 août)

La sérénité du non-savoir

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

Byron Katie (voir notre dernier blog du 20 juin) a écrit cette phrase étonnante :
« Je ne sais rien et je n’ai pas à trouver d’explications aux choses. J’existe en tant qu’entendement qui ne sait rien. Ceci me laisse la paix et la joie dans ma vie. » Dans mon prochain livre sur le pardon ( à paraître au printemps chez Jouvence), je partage avec les lectrices que je comprends 0,00000000000000000 ….1% de ce qui se passe dans l’univers, soit pratiquement rien. Même dans le domaine des sciences qui, croit-on, sont basées sur des « faits prouvés », avec l’accélération des découvertes, la « durée de vie » des hypothèses est de plus en plus brève. Le professeur Jean-Claude Etter qui fut à la fin du siècle dernier un des tout grands pharmacologues suisses, écrivait qu’« en science, la vérité d’aujourd’hui est l’erreur de demain. »

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.