Bienvenue

Une très cordiale bienvenue sur notre site. Depuis plus de 20 ans, 'Vivre Autrement' a offert à des milliers de participants des pistes et des outils de développement personnel et spirituel qui permettent à chacun de poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer. Chacun-e peut découvrir un “mieux vivre” pour soi-même, à plus de 2000 mètres, au chalet Le silence qui chante dans un hameau alpestre niché paisiblement au flanc d’une montagne, dans un cadre alpin serein et majestueux, et lors de stages de week-end à Lausanne.

Depuis 1992, les ateliers ‘Vivre Autrement’ offrent un espace de développement personnel, d’épanouissement et de liberté dans un respect complet du cheminement individuel de ses participant-e-s.

 

La liste des stages 2015 sera postée en janvier prochain. Bonnes fêtes!

L’accepter ne signifie pas être d’accord

Écrit par l’Institut de Désapprentissage le . Publié dans Désapprentissage

Quand votre amour pour votre partenaire est basé sur l’acceptation, et non sur le fait d’être d’accord avec lui ou elle, vous avez plus de chances de créer l’intimité.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, une bonne relation n’implique pas que vous partagiez tout avec votre partenaire.

Plutôt, cela demande que vous établissiez avec votre partenaire une confiance mutuelle qui vous permet d’être en même temps authentique et fidèle à vous-même.

Certes, l’intimité provient  de l’intensité et de la consistence de votre étreinte de l’autre (au sens large). Mais elle découle aussi de votre disponibilité à lâcher prise et à vous soutenir mutuellement quand il y a des choses que vous ne pouvez pas partager.

(Paul Ferrini, Daily Wisdom Message du 3.12. avec l’autorisation de l’auteur)

Les cercles de pardon

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Comment mieux célébrer Noël et terminer l’année qu’en laissant de côté tous les fardeaux inutiles accumulés dans l’année ?

En Novembre, j’ai fait une expérience très forte et en même temps profondément sereine : le cercle de pardon de Genève.

Nous étions je pense 20 à 25, la plupart unis par une intention forte : laisser de côté un fardeau inutile.

Pendant plus de deux heures, une femme exceptionnelle, Natacha Sapey, la responsable du cercle de Genève, a mené l’expérience avec une rare maîtrise, les moments de silence et d’introspection alternant avec une voix en même temps ferme et très douce. Il y eut des moments de larmes bien sûr et des grands soupirs de lâcher-prise. J’ai été frappé par la forte présence d’hommes –quelque chose de si rare dans le domaine du développement personnel. Les séances sont payantes, mais à un prix fort modéré vu la qualité de l’offre. Vous pouvez retourner autant de fois que vous le désirez.

Un blog vraiment positif pour Noël!

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

blognoel

« Qu’est-ce que la spiritualité, Pierre ? »

Cette question, on me l’a posée cet été dans un des mes stages à la montagne. Et j’ai soudain pris conscience que c’était la toute première fois en 23 ans de stages qu’on me la posait. 

Mon existence bien remplie m’a amené dans plus de 40 pays des cinq continents, dans de nombreuses cultures, milieux sociaux et contextes. J’ai été en contact avec de nombreuses formes de spiritualité, depuis le bouddhisme zen si posé au Japon au vaudou du Bénin (qui s’y frotte si pique, parfois très douloureusement), depuis les évangéliques américains (et même d’ici) qui veulent s’assurer avec une immense bonne intention que vous êtes vraiment sauvés par Jésus (« tu ne veux quand même pas bruler éternellement en enfer, mon frère ! ») à la sérénité joyeuse et la beauté liturgique de Taizé. Sans oublier 11 ans dans des pays musulmans où, comme chez nous, j’ai côtoyé le meilleur comme le pire.

Espoir pour les sans-logis

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Inofficiellement, San Francisco a été nommée la capitale des sans-abri des Etats-Unis, comptant environ 6500 personnes sans abri en 2013 parmi lesquelles, selon certaines statistiques récentes de la ville, 4300 personnes vivraient dans les rues. Parmi les nombreux problèmes qui confrontent les sans-abri est le manque d’accès aux douches. La ville de San Francisco n’a qu’entre 16 a 20 cabines de douche à leur disposition.

Lava Mae est une organisation sans but lucratif qui transforme des  bus publics plus en usage de la municipalité, en les réaménageant:  chaque bus  est équipé de deux cabines de bains et offre douches chaudes,  shampooing, savon et linges gratuits ainsi que des W.C. propres.

Bonté radicale: le banquier qui a tout donné

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Au premier abord, Phillip Wollen n’a pas du tout l’air d’un radical.  Wollen est un ancient banquier commercial. A l’âge de 34 ans il était vice-président de Citibank et un directeur général de Citicorp. Australian Business Magazine l’avait nommé l’un des chefs d’entreprises les plus sollicités par les recruteurs en Australie. Mais autour de 1990 (il n’est pas sûr de l’année exacte), Wollen a pris la decision de faire don de 90% de son avoir, un processus qu’il appelle ”reverse tithing” (dîme en retour). Depuis, Wollen a donné des millions pour l’amélioration de l’environnement et pour aider ceux qui sont sans pouvoir - à savoir des enfants, des animaux, des malades en phase terminale - dans le monde entier. Il parraine le navire Sea Shepherd qui lutte pour l'arrêt de la chasse à la baleine ainsi que la South Australian Children’s Ballet Company. Il a également construit des écoles, orphelinats, refuges pour lions, et sanctuaires. Sa fondation, Winsome Constance Kindness Trust, soutient plus de 400 projets dans 40 pays. Wollen déclare que son but est de mourir « fauché », de donner tout ce qu’il possède avec des « mains chaudes » et qu’il est en bonne voie de le faire. 

La plupart du temps il conduit ses activités loin des regards publics. Le site internet de la fondation Asserte,  «nous ne voulons pas votre argent » et  l’énoncé de mission est ambitieux : promouvoir la bonté envers tous les êtres vivants et l’ancrer comme un trait reconnu du caractère et de la conscience de l’Australie.  Wollen est d’accord avec le philosophe Peter Singer que les droits des animaux posent le « plus gros dilemme moral depuis l’abolition de l’esclavage. » 

«Les blancs ne braquent pas des noirs»

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

meditationmasauveIl y a une bonne cinquantaine d’années aux USA, lorsque les départements de psychologie des universités ont commencé à faire de plus en plus d’études sur le racisme, on fit une expérience fascinante dans une ville à forte majorité blanche. Dans une rue passante de la ville, on mit sur le trottoir un très grand poster recto –verso qui montrait un blanc qui braquait un noir. Des deux côtés du poster se tenaient des étudiants qui demandaient aux passants ce qu’ils avaient retenu du poster. Presque tous disaient avoir vu un noir qui braquait un blanc. « Car c’est évident, Monsieur, les blancs ne braquent pas les noirs. »

Nous vivons une époque tellement passionnante sous tous les plans - et aussi de défis gigantesques, où une personne pensante est constamment remise en question avec l’effondrement des vieux modèles. Cela est particulièrement vrai dans le domaine médical . Dans ce blog, je voudrais revenir sur ma rubrique POSITIF du 15 novembre, où je présentais le cas de Phakyab Rinpoché, ce moine tibétain qui s’est guéri de la gangrène par la méditation. Son livre surprenant , écrit en collaboration avec Sofia Stril-Rever, est rempli d’espoir, (La méditation m’a sauvé »  Editions cherche midi, Paris, 2014) En plus de la gangrène, il était atteint de tuberculose osseuse. Les médecins extrêmement compétents qui l’avaient soigné dans un hôpital de New York lui avaient dit que l’unique façon de le sauver de la mort était une amputation du pied.  Suite à une lettre du Dalaï Lama qui lui prédisait : « Tu enseigneras au monde comment guérir » il se soumet à un programme intense de méditation qui le guérit complètement. 

Pourquoi aimer?

Écrit par Pierre le . Publié dans Désapprentissage

Vous n’aimez pas quelqu’un pour ce qu’ils font pour vous.

Vous aimez quelqu’un parce qu’est c’est tout simplement ce que vous faites.

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.