Bienvenue

Une très cordiale bienvenue sur notre site. Depuis plus de 20 ans, 'Vivre Autrement' a offert à des milliers de participants des pistes et des outils de développement personnel et spirituel qui permettent à chacun de poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer. Chacun-e peut découvrir un “mieux vivre” pour soi-même, à plus de 2000 mètres, au chalet Le silence qui chante dans un hameau alpestre niché paisiblement au flanc d’une montagne, dans un cadre alpin serein et majestueux, et lors de stages de week-end à Lausanne.

Depuis 1992, les ateliers ‘Vivre Autrement’ offrent un espace de développement personnel, d’épanouissement et de liberté dans un respect complet du cheminement individuel de ses participant-e-s.

Imprimer

Les miroirs de nos relations

Écrit par Pierre le . Publié dans Désapprentissage

Dans la mesure exact où vous pensez
qu’un autre a besoin de changer
pour vous rendre heureux,
c’est vous avez besoin de changer.

Si vous pensez qu’ils ont besoin d’être plus conscients,
C’est vous qui avez besoin de l’être.
Est-ce que vous comprenez ?
Si vous pensez qu’ils ont besoin de savoir mieux écouter,
Si vous qui en avez besoin.
C’est compris ?

Si, quand vous pensez à eux,
Et quoiqu’ils aient fait, vous ne pensez pas qu’ils ont besoin de changer pour vous rendre heureux,
alors vous êtes déjà heureux.

Quel cadeau !
Au lieu de nous laisser justifier notre critique,
la Vie nous fournit chaque relation
comme un miroir pour nous rappeler
d’être responsables de nous-mêmes.
Je suis si reconnaissant que ce soit si simple.

Imprimer

Le côté positif de l'ère Internet

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Quand dans quelques cent ou deux cents ans, les historiens se penchent sur notre époque il y a de fortes chances qu’ils parlent de l’ère d’avant et d’après internet comme une des plus grandes césures de l’histoire.

Parce que nous vivons cette période, nous avons peut-être une certaine difficulté à prendre conscience de l’impact gigantesque – le mot n’est pas de trop – de cette intervention sur nos vies, surtout depuis que les portables se sont branchés sur lui. Tout le monde est conscient des côtés négatifs, depuis les océans de matériel pornographique et pédophilique, les arnaques de toute sorte, de la vente aux relations humaines, la cybercriminalité à grande échelle, y compris celle des Etats (affaire des écoutes de la NSA américaine) – pour n’en mentionner que quelques uns.

Mais avons-nous compris le potentiel positif immense de l’invention? Pensez aux innombrables réseaux qui se créent, comme avaaz.org. Créé en 2007, il compterait 30 membres (novembre 2013) et œuvre dans 17 langues. Il se dit le plus puissant mouvement citoyen mondial en ligne – et d’autres sont en train de l’imiter. Mais il permet aussi l’éclosion et la communication au niveau des plus petits réseaux locaux, comme le cercle de bénédiction de Genève dont je suis membre, avec à peine plus d’une douzaine de personnes. Pensez aux innombrables cours qui se dispensent sur le net, et qui permettent aux personnes plus isolées l’accès à des cours auxquels elles n’auraient pas rêvé autrefois. Internet est une encyclopédie universelle gratuite à la disposition de tous, instantanément, n’importe où.

Je ne vais pas me faire le chantre d’internet, il n’en a pas besoin, mais sachons, nous, les lecteurs de ce blog dont certainement la grande majorité voudraient voir l’éclosion d’un monde qui marche pour tous, sachons en voir l’utilité. Sachons surtout l’utiliser intelligemment dans la poursuite de ce monde qui, un jour, marchera pour tous, animaux et plantes compris – sinon il ne marchera plus pour personne.

Imprimer

Surmonter la confusion

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

On demandait à Byron Katie - pour moi la personnalité la plus remarquable du domaine du développement personnel à l’échelle mondiale - quel était le problème numéro un de la planète. Elle répondait : la confusion. Une société fonctionne entre autres parce que tous ses membres partagent un certain nombre de définitions communes. Quand ces définitions disparaissent, une société peut s’effondrer, comme les Iks de l’Ouganda étudiés par l’ethnologue anglais Colin Turnbull (1972).

En effet, nous vivons une époque où la confusion atteint un paroxysme. Pendant des millénaires, quelques concepts de base ont orienté l’humanité dans sa vie sur terre, comme le définition de ce qu’est un être humain (femelle et mâle), ce qu’est la nature, la notion de loi naturelle ou de constante, etc.

Imprimer

Comment minimiser la confusion et la souffrance

Écrit par l’Institut de Désapprentissage le . Publié dans Désapprentissage

Répondez de façon authentique aux questions suivantes :

1. Quel objectif suscite en vous un vrai feu intérieur, ou alors est mû par la Grâce ?

2. Comment l‘énonceriez-vous de façon à ce que
cela anime ou traverse absolument tout ce que
vous faites dans la vie ?

3. Quelles croyances et habitudes étouffent votre capacité à garder cette flamme constamment allumée ?

4. Comment-vivez-vous cette révolution constamment, jour après jour ?

Vous êtes trop précieuse, trop précieux pour ignorer ces questions. Je vous en prie, inhalez-les profondément.

Imprimer

Nettoyer les océans

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Peu de gens savent que nos océans contiennent de véritables continents de matières plastiques et autres détritus aussi grands que l’Europe de l’Ouest. Ces résidus, qui flottent juste en-dessous de la surface, tuent la faune marine et les oiseaux qui vivent des mers, et ce sur une échelle énorme. Ils relâchent des poisons qui finissent dans la chaîne alimentaire. Une grande quantité s’enfonce sur le lit des océans où ils continuent leur activité mortelle « d’étouffe-vie » » Ces continents flottants constituent un immense problème qui jusqu’à présent a défié les meilleurs esprits.

Or un jeune étudiant de 19 ans de l’université de Delft au Pays-Bas, Boyan Slat, vient de remporter un prix pour un projet remarquable et très prometteur qui utilise les courants marins pour « balayer » les détritus dans de grands espaces entourés d’une sorte de mur flottant qui les capte pour ensuite être revendus puis recyclés. Actuellement, il travaille avec une cinquantaine de spécialistes pour mettre au point un prototype. (www.boyanslat.com)

Imprimer

Ne jugez pas

Écrit par l’Institut de Désapprentissage le . Publié dans Désapprentissage

Personne ne peut jamais savoir ce que c’est d’être vous : vos luttes, vos défaites, joies, victoires. Et vous ne saurez jamais ce que c’est d’être comme quelqu’un d’autre Vous pouvez marcher des kilomètres dans leurs souliers sans jamais avoir la moindre idée de ce qui pèse sur leur cœur ou le fait chanter.

Il n’y a tout simplement aucune base saine à partir de laquelle juger un autre.

Quand vous jugez, vous proclamez à l’autre personne : « Dans ma folie, j’ai concocté une histoire concernant la façon dont vous devriez vous comporter. Et vu que vous ne vous êtes pas comportés de cette façon, vous êtes inférieur et je suis supérieur. Si vous ne changez pas vos actes pour qu’ils s’adaptent à mon niveau d’excellence, vous n’aurez jamais de valeur et vous n’atteindrez jamais mon niveau. »

Imprimer

Un monde totalement interdépendant

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

II. A la vitesse grand S vers l’avenir

Tout le monde se rappelle de l’effondrement d’une usine de vêtements au Bengladesh l’an passé qui coûta la vie à plus de 1300 personnes, des femmes surtout. Les syndicats locaux ont poussé pour un ajustement des salaires et une meilleure réglementation des conditions de travail.(Dans des conditions de chaleur extrême on empêche même les ouvrières de boire de l’eau pour réduire les pauses toilettes ! On imagine l’impact sur la santé, sans parler de l’impact de la poussière sur les yeux, les poumons, de fait de travailler toujours debout 10,12 heures parfois – aussi ne tiennent-elles que 10-15 ans). Pas surprenant que les fabricants arrivent à facturer 12 t-shirts … 3.50 CHF. Or déjà des géants comme Walmart, Inditex (propriétaire entre autres de Zara) commencent à délocaliser leur production en prévision de l’amélioration très modeste des conditions de travail au Bengladesh. Et au Bengladesh même, la très modeste révision du salaire minimum (qui ne compense même pas la baisse du salaire réel ces dernières années), à conduit à des licenciements massifs et un durcissement des conditions de travail déjà à la limite du supportable. C’est la dure loi de la compétitivité. Or si vous, consommateur européen, cessez d’acheter, les travailleurs vont mourir, selon un interview remarquable de Shatil Ara, une militante bengladeshie dans Le Temps du 13 mars.

Seule une réglementation à la fois globale et locale permettrait de résoudre le problème et éviterait de mettre les producteurs et les pays en compétition les uns avec les autres (car tant la Birmanie que l’Inde, le Pakistan, le Sri Lanka reçoivent à bras ouverts les usines qui délocalisent du Bengladesh).

Imprimer

L'authenticité définie

Écrit par l’Institut de Désapprentissage le . Publié dans Désapprentissage

Plus j’avance dans la vie, plus la définition de sa propre identité, de qui je suis dans mon authenticité profonde, me semble la question numéro un du développement personnel et de la spiritualité. Aussi le message suivant de Sandy Wilder ,de l’Institut de Désapprentissage dans l’Illinois, dont nous traduisons simplement les textes, nous semble un des plus importants qui soit.

L’authenticité définie

- Ce qui est établi ou rendu certain par nous-mêmes
- Ce qui n’est pas imaginaire, faux ou imité
- Ce auquel on peut faire pleinement confiance selon
les faits ou la réalité
- Véritable, sans affectation, vrai
- Être ce que vous revendiquez être

Imprimer

Le sens de la crise mondiale contemporaine (II)

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

II. A la vitesse grand S vers l’avenir

Il y a de nombreuses façons de lire l’histoire humaine. Une d’entre elles consiste à la voir comme une lente évolution d’une vision matérielle des choses vers la vision d’un monde et d’un univers qui sont essentiellement spirituels.

Depuis des millénaires, de grands illuminés nous suggèrent que les apparences matérielles sont une illusion et que le « vrai » monde, la « vraie » réalité est cachée aux yeux matériels et visible seulement avec un regard spirituel, un regard qui sait « traduire » les apparences matérielles et voir derrière elles un tout autre monde, un monde d’harmonie parfaite. De grands mystiques nous en parlent depuis la nuit des temps – et depuis une trentaine d’années, nombre de personnes revenues de l’au-delà lors d’une EMI (expérience de mort imminente).

Imprimer

L'alarme de la grâce

Écrit par l’Institut de Désapprentissage le . Publié dans Désapprentissage

Quand vous avez de la douleur vous vous tendez automatiquement. Vous résistez à la douleur ou vous la combattez. Malheureusement, cela ne fait que la faire durer.
Par l’expérience, vous apprenez que la façon de sortir de la douleur n’est pas de lui résister mais de l’accepter.
Une façon de commencer à l’accepter est de voir la douleur non comme une attaque contre vous même ou une forme de punition, mais comme une communication vous informant que quelque chose ne marche pas en vous.
C’est comme une alarme avertissant d’un feu qui vous réveille avant que le feu ne vous engouffre.
C’est un messager qui vous dit d’ajuster quelque chose dans votre vie qui est dysfonctionnel ou déséquilibré.
(Paul Ferrini, Daily Wisdom Message du 11 mars, avec l’aimable autorisation de l’auteur).

Imprimer

Le sens de la crise mondiale contemporaine (1)

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

I. Le dépassement du conflit.
« L’être humain perd sa santé à gagner de l’argent, par la suite il perd son argent à se refaire une santé. Il pense au futur au point d’oublier le présent, de sorte qu’il ne vit ni dans le présent, ni dans la futur. Finalement, il vit comme s’il n’allait jamais mourir et il meurt comme s’il n’avait jamais vécu. » Ces paroles attribuées au Dalaï Lama (peu importe en fait qu’elles soient de lui ou d’un autre) résument de façon en même temps humoristique et grave la triste trajectoire qu’est la « vie »(ou la course) de tant de nos contemporains.
Il y a trente ans cet été, je donnais à Sion un cours de perfectionnement intitulé … Vivre Autrement ! L’ancêtre des stages de ce même nom. 1984 : c’était l’époque où on s’achetait la deuxième voiture, le deuxième ou troisième poste de télé, où on partait en vacances non plus à Montana, CH (ou à la rigueur la Côte d’Azur ou l’Ecosse) mais à Montana USA ou aux Seychelles. Pour moi, il était déjà tellement clair que nous étions sur une voie sans issue. Le temps n’a fait que le confirmer.

Imprimer

Déconnectez-vous pour vous connecter

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

C’est le titre d’une superbe vidéo qui nous vient de Thaïlande (titre: «Disconnect to Connect») qui véhicule le message: vos portables sont là pour vous accompagner, pas pour vous diriger/monopoliser votre énergie.

Pour être dans le vent, il faut soi-disant être connecté. Mais connecté à quoi? Pourquoi? Et d’après quelle autorité?

Car la « connectivite » comme la méningite, est devenue une maladie de la tête (du mental). Les Etats-Unis célèbrent maintenant une journée nationale de la déconnection (National Day of Unnplugging)!! Eux qui nous ont transmis le virus ! « En France, une étude récente de Havas Média révèle que 62 % des internautes (presque le tiers) souhaitent se déconnecter pour vivre leur vie et se livrer à des activités de real life (la vraie vie): par exemple rencontrer des personnes en chair et en os » (cité dans Le Temps du 10 janvier 3014)

Qui vous a dit que vous avez absolument besoin d’être connecté? Et à quoi? Pourquoi? Pour combien de temps?
Une de mes activités préférées, dans les transports publics par exemple, est de tranquillement bénir les gens. Cela me donne une paix profonde et j’ose espérer que cela peut occasionnellement aider quelqu’un. Cela fait 25 ans que je le fais et cela développe la compassion de façon étonnante.
Cela me « connecte » à mon prochain. C’est une de mes façons d’être connecté.

Qu’est-ce qui, à la longue, va vous permettre de progresser le plus? Etre connecté à la dernière bringue de YouTube ou votre dernier message Facebook? Ou être connecté à la Source? Gratis, et en tout temps, partout ? Vous y puiserez une énergie, une profondeur et une sérénité qui rivalisent sans difficulté avec tous les messages du net et de votre iPhone. 

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.